montrer le paysage finistérien

Les acheteurs l’auront remarqué, le prix de l’immobilier et le volume des ventes sont à la hausse et ce, pour le plus grand bonheur des vendeurs.

S’il s’agit d’une hausse nationale, il convient de s’attarder sur notre département : le Finistère.

La chambre des notaires du Finistère s’est réuni et bon nombre de chiffres sont sortis.

Quelles sont ces données et que pouvons-nous en tirer ?

En 2019, le prix médian sur l’ensemble du département a augmenté de 4,6% sur les appartements et 4,2% sur les maisons.

Mais qu’est-ce que le prix médian ?

Le prix médian indique que la moitié des transactions ont été conclues à un prix inférieur et l’autre moitié, à un prix supérieur.

Sur les appartements anciens, il faut compter 1 360 euros du m2 contre 2 980 euros pour les appartements neufs.

Sur les maisons anciennes, le prix médian est de 148 000 euros, mais il existe de très fortes différences selon la commune dans laquelle on souhaite s’installer.

Pour trouver les biens les moins onéreux, il convient de se rapprocher des communes du centre Finistère. C’est dans cette partie du Finistère qu’on retrouve Plonevez-du-Faou avec un prix médian 60 000 euros, suivi de Pleyben avec un prix médian de 68 500 et Châteauneuf-du-Faou avec un prix médian de 70 000 euros.

A l’inverse, les communes où le prix médian est le plus onéreux : La fôret-Fouesnant avec un prix médian de 260 100 euros, Plougastel-Daoulas avec un prix médian de 231 000 euros et Fouesnant avec un prix de 230 000 euros.

Autre exemple local, landerneau se situe dans la fourchette haute avec un prix médian de 160 000 euros, quand Carhaix se situe dans la fourchette basse avec un prix médian de 85 000 euros.

Si le prix médian des maisons et des appartements anciens a augmenté. Le domaine de la construction lui est en baisse.

Le prix médian d’un terrain à bâtir est en moyenne de 45 000 euros dans le Finistère soit 1% de moins que l’année passée. Là encore, d’une commune à l’autre, le prix change sensiblement (25 000 euros sur Carhaix et 75 000 euros sur Fouesnant).

Le prix médian du m2 des appartements neufs a lui aussi diminué de presque 2% pour atteindre les 2 980 euros.

Si de manière générale les prix ont augmenté, cela ne démotive pas pour autant les acquéreurs qui sont en recherche constante pour trouver le bien qui saura les combler.

Une hausse des ventes :

Une fois n’est pas coutume, le nombre de ventes enregistrées chez les notaires augmente.

L’augmentation va de pair avec la hausse des prix répondant parfaitement à la règle de l’offre et de la demande.

En effet, on peut constater que les appartements anciens se vendent plus que les maisons anciennes. Quant aux ventes des appartements neufs, comme leur prix, elles sont en baisse.

Les terrains à construire font exception à la règle en progressant malgré la baisse des prix.

Pour vous conseiller sur votre financement et obtenir le meilleur taux, un courtier immobilier peut être une bonne option pour répondre à vos attentes. Yes courtage vous accompagne sur Brest et ses alentours! 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *